TRIP TO PENNINGTON (5)

Suite des aventures des lycéens de Bossuet…

Washington D.C. round 2.

A very rainy museum day for all. Some students returned to the Air and Space Museum while others went to the Museum of Natural History.

In any case, everyone found interesting things to do. We had a bit of time to explore Union Station before returning to Pennington. A fun day!

TRIP TO PENNINGTON (4)

Second week

Washington D.C. round 1

The day started off with a 2 1/2 train ride to our nation s capital. After a luggage drop off at the hotel, Mr Daniels gave a talk about the sights of the day.

Then, off to the White House, the WW2 Memorial, the Vietnam Memorial, and the Lincoln Memorial where we lingered for a long moment.

The afternoon was spent visiting one of the 19 museums of the Smithsonian Institution.
Diner at the Hard Rock Café. Happy BD to Gaëlle!

Thank you so much !

TRIP TO PENNINGTON friday,18th (3)

Hello all of you Bossuet people!


We re just back from another clear and breezy day in NYC. From Liberty Park, NJ we took the ferry to Ellis Island, where we spent the morning. On the way there Mr Daniels gave the students a very thorough lecture on immigration there at the beginning of the 20th century. We were able to see it for ourselves walking through the Registration Hall as well as the various exhibits.


Second ferry stop was of course the Statue of Liberty.
An impressive lady indeed, inside and outside. An added benefit this year was the new museum on the island, where the original crown is displayed.
The students are looking forward to a fun-filled weekend with their families. 

TRIP TO PENNINGTON (2)

Thursday: News of the day
We spent the day in New York. It was cloudy and still breezy from the wind storm last night. A walk through Central Park, down 5th Avenue, by St Patrick s and over to see the first ice skaters of the season.

Central Park

Lunch at Times Square, then on to the Broadway musical: The Phantom of the Opera. It was a spectacular rendition of the novel by Gaston Leroux. Haunting music and brilliant special effects.
All in all, a great day!

Portrait d’une éducatrice du Lycée Bossuet

Bureau de la vie scolaire Terminale

Tout le monde s’accorde pour dire qu’on parle d’abord des professeurs dans un établissement scolaire, et c’est à juste titre car ils s’occupent des élèves de manière à leur faire acquérir la culture et le savoir qui leur sont nécessaires pour réussir dans la vie. Cependant, on a tendance à ne pas se rendre compte du travail que fait le reste du personnel et notamment les surveillants. Or, ces derniers occupent une place essentielle dans le bon fonctionnement des écoles. C’est pour cela que nous sommes allés vers eux, afin d’en savoir un peu plus sur leur travail et ce qu’il leur apporte.

Madame Farida Baïr, référente de vie scolaire des Terminales a gentiment accepté de répondre à nos questions. Surveillante depuis plus de vingt ans, elle a suivi une formation qui lui a permis de devenir référente il y a de ça 19 ans.

Depuis toujours, elle savait qu’elle voulait faire un métier qui lui permettrait d’être en contact avec les jeunes. Du matin au soir, c’est elle qui téléphone aux parents, vérifie la présence des élèves et veille à ce que tout soit en ordre. Toujours présente pour les élèves, elle préfère pourtant attendre qu’ils viennent vers elle s’ils ont besoin de se confier et elle n’interfère pas dans leurs discussions. Il faut savoir ne pas se mettre en avant dit-elle. Ce qu’elle veut surtout, c’est respecter les élèves dans leur intégrité. Gérer des centaines d’élèves n’est pas simple mais généralement, les élèves ont une attitude respectueuse ce qui lui permet d’avoir avec eux une certaine complicité. En fin de compte, ce métier la rend heureuse, bien qu’il soit parfois difficile. En effet, si l’on veut pratiquer cette profession, il faut “aimer son métier” témoigne-t-elle. Car soutenir les élèves vers le bac et spécialement en fin d’année à l’approche des épreuves décisives n’est pas toujours facile. Heureusement qu’une bonne entente règne entre les différents référents ce qui allège la difficulté du travail. Les surveillants nous donnent donc un bel exemple d’humilité et il apparait que notre devoir en tant qu’élèves est de leur faciliter le travail autant que possible car ils sont là pour nous aider et se consacrent entièrement à cette cause.

Gabrielle Ollu, TL