L’Atelier Météo fait la pluie et le beau temps à Bossuet

Cette semaine, l’atelier journalisme s’est rendu dans les laboratoires afin de découvrir l’atelier météorologie, constitué de Jimmy, Romain, Kathleen, Amélie et Ezra, et encadré par Monsieur SIMONNY. Il s’agit d’un club dont l’objectif est de donner des informations fiables sur la météo du lycée.


Jimmy, Romain, M. Jean-Marie Simonny, Kathleen, Amélie et Ezra

Leurs activités :

Les membres du groupe, tous des passionnés, suivent des cours sur la météo et le développement des phénomènes météorologiques. Dans le cadre de cet apprentissage, ils passent des questionnaires ciblés afin de tester leurs connaissances. Ils étudient également le temps en France par le biais de sites météorologiques, et les comparent entre eux, ainsi qu’avec leurs propres données. Ils recherchent ainsi une certaine fiabilité afin de savoir quelles informations sont utilisables.

Leur objectif :

Le projet des élèves est de se procurer une station météo, qui sera sans doute installée sur la cour des Premières. Celle-ci permettra notamment de donner des informations sur la pression et la température. Les informations récoltées leur permettront d’interpréter les annonces des stations météorologiques, et même de réaliser leurs propres prédictions et d’analyser les raisons de leurs erreurs potentielles. La station sera reliée par une connexion sans fil à un boitier situé au laboratoire, ainsi qu’aux téléphones des élèves, afin de réaliser des études comparatives.


Leurs motivations :

Nous avons ensuite interrogé les élèves sur les raisons de leur engagement, ainsi que le lien possible avec leur futur métier.
Pour Jimmy, cet atelier représente un loisir lui donnant l’occasion de développer ses connaissances sur la météorologie, ce qui pourra lui servir pour son futur métier dans l’aéronautique. Cela lui permet également de développer son esprit critique, par exemple avec la comparaison des informations météorologiques.
Romain adopte un point de vue similaire. Pour lui, il s’agit d’un loisir lié à son projet, lui aussi dans le domaine de l’aéronautique.
Kathleen, quant à elle, n’a pas un projet professionnel en lien avec la météorologie. Il s’agit pour elle d’une passion, lui venant de son enfance. C’est notamment le livre « Le prince des nuages », qui a éveillé chez elle un intérêt pour la météorologie, la physique, l’astrophysique et l’astronomie.
Pour Amélie, c’est sa passion sur l’espace et la nature, qui la pousse à suivre ce cours. Elle est ainsi également inscrite au club d’astronomie, les deux ateliers lui permettant un loisir lié à ses passions.
Enfin, Ezra nous dira qu’étant toujours en recherche d’un projet professionnel, il s’appuie sur ses centres d’intérêt. Cet atelier qui n’était initialement qu’un loisir pourrait bien être lié à son projet futur.

Ainsi, les membres du club vont créer des bases de données permettant aux élèves des générations futures d’exploiter des résultats pour créer des moyennes de temps.
Ils considèrent que, bien que l’action au niveau individuel puisse sembler sans impact, l’association du plus grand nombre de personnes permettra de faire évoluer les choses !

Nous leurs souhaitons donc bonne chance pour la réalisation de leur projet et espérons que les prédictions ne nous indiquent pas un hiver trop rude !

Svetlana LAMIC, TS