A LA DÉCOUVERTE DES MÉTIERS DU LIVRE

Médiathèque Luxembourg, Meaux. 2018. N.Romana

Dans le cadre des ateliers «A la découverte des métiers du livre », organisés par la ville de Meaux à la Médiathèque Luxembourg, un petit groupe d’élèves du lycée Bossuet a l’opportunité de rencontrer des professionnels du livre: bibliothécaire, libraire, critique, éditeur …  Ces rencontres ont lieu chaque mercredi et cela jusqu’aux vacances de Noël et s’achèvera par une invitation à participer au Salon du Livre Jeunesse des 12 et 13 janvier, ce sera pour les lycéens l’occasion de rencontrer des auteurs, des illustrateurs … mais aussi de les interviewer à la lumière de ce qu’ils auront appris au cours de ces deux mois.

1ère journée

Rencontre avec Clotilde Périgault, conservatrice des médiathèques de Meaux

Le mercredi 7 Novembre, nous avons été un petit groupe à nous rendre à la Médiathèque Luxembourg afin de rencontrer Clotilde Périgault, conservatrice des médiathèques de Meaux et responsable du Bibliobus. Ce rendez-vous a été pour nous l’occasion d’en apprendre plus sur les métiers du livre à travers les enjeux des bibliothèques, mais aussi de visiter la médiathèque Luxembourg et notamment son fonds ancien.

Pixabay.com

Depuis l’arrivée d’Internet, les bibliothèques sont confrontées à un réel problème : la diminution du nombre de livres empruntés. Or, c’est lui qui est une de leur raison d’être et pour faire face à cela, les bibliothécaires ont dû chercher des solutions. Quand on veut rendre un lieu plus attractif, il faut répondre aux besoins des usagers, et pour cela, il est préférable de les connaître, ce que l’on arrive à faire grâce aux enquêtes. C’est pourquoi des logiciels ont été créés afin de pouvoir analyser les données des utilisateurs et fournir aux enquêteurs des réponses précises. Grâce à eux, les bibliothécaires peuvent acheter des livres avec la certitude qu’ils seront lus et non pas laissés de côté. Il est parfois difficile d’évoluer avec son temps, mais certaines solutions ont été trouvées. Ainsi, Clotilde Périgault nous a appris que certaines médiathèques, comme celle de Cergy Pontoise, ont mis en place des espaces dédiés aux jeux vidéo où les usagers peuvent s’installer et se détendre devant un jeu vidéo. Certaines ont également mis en place un « fab-lab » (espace numérique ouvert au public qui met à sa disposition toutes sortes d’outils informatiques), cela afin de rendre la bibliothèque plus attractive et rehausser sa popularité. L’apparition des «séjourneurs», personnes qui ne sollicitent pas les bibliothécaires, a également posé des questions, il a fallu leur aménager des espaces afin qu’ils puissent se reposer, travailler ou encore manger. Mais ces nouveautés ont tendance à exclure le livre qui est l’âme de la bibliothèque, alors une question se pose : comment lui conserver sa place prépondérante ?

Après l’entretien, nous avons pu visiter la médiathèque, les bureaux des employés, les rayonnages mais surtout le fonds ancien situé au sous-sol, où sont entreposés les très vieux livres. Cela a été un réel plaisir de pouvoir voir ces livres qui semblent être tout droit sorti du passé, avec leurs grosses couvertures rouges et leurs pages jaunies mais aussi de pouvoir humer le doux parfum qui s’exhale de leur présence.

Gabrielle OLLU 1ère L