Ecriture

2021

L’atelier Ecriture redémarre. Il sera animé par El Kahina Ourak, professeure documentaliste et Camille Descorps, professeure de Français.

Un mardi sur deux en salle G07.

Elles reprendront le principe de la phrase poétique et de la photo à partir desquels les élèves se laisseront inspirer mais pas que ils souhaitent, qu’elles leur enseignent aussi la méthodologie quant à la rédaction.

2020

Novembre 2020

L’atelier Ecriture sera animé dorénavant par Camille Descorps, professeur de Lettres. On vous y attend nombreux Tous les Lundis.

Cependant une seconde séance aura lieu le Jeudi 5 novembre

Mars 2020

1er Atelier Ecriture « déconfinement »

Atelier Ecriture : D’accord on était un peu à l’étroit mais…

Commencez votre texte (pas plus de 2000 caractères) par cette phrase de l’écrivain allemand Arno Schmidt, elle est tirée d’un recueil de nouvelles délicieusement intitulé Vaches en demi-deuil :

Découvrez leur texte:

Clémentine Fouquet, HPK « Osa & Descartes »

Benjamin Chéral, Tle Lettre à un monde idyllique

Autre consigne /

Benjamin Chéral, Tle Amertume sociale

Hans Arp a dit « c’est en écrivant qu’on devient écrevisse » Queneau a dit « c’est en lisant qu’on devient liseron »

L’Atelier d’écriture

c’est exactement un mélange de ces deux citations. Comme le liseron, on part d’un sol, une phrase ou une photographie pour explorer les possibilités de ce sol et grimper, enrouler nos mots dans les airs pour former un texte. Comme le liseron, on fait ce qui nous plaît, même si ce  n’est pas parfait.

Le Jeudi à 12h30, on se regroupe, jamais très nombreux. Peut-être est-ce pour cela qu’on y trouve une bonne ambiance… On commence par discuter de nos lectures puis on se met à écrire. Le sujet, donné par monsieur Bruno Roza, nous surprend parfois. Mais le but n’est pas de faire un roman et si on n’est vraiment pas inspiré et que le résultat final ne nous plaît pas du tout, ce n’est pas grave. On ne le lit pas. Avec un peu de chance la fois prochaine, ce sera mieux…

Cet atelier est un formidable moyen de s’épanouir, d’oser écrire et lire à haute voix…et ça je suis sûre que d’autres pourraient le partager.

 Clémentine Fouquet , TL