« Coup de télescope » sur le Club Descartes

Comme tous les mardis midi, entre 12h25 et 13h35, le Club Descartes s’est réuni et nous avons pu assister à une de ses séances.

C’est dans une ambiance chaleureuse qu’une quinzaine de passionnés d’astronomie se sont réunis dans le but d’en apprendre un peu plus sur ce domaine qui les intéresse tant. Ils viennent de tous les horizons, puisque tous les niveaux et toutes les filières sont représentés : des secondes aux terminales S et L en passant par les ES. L’atelier, qui est dirigé par Monsieur Vincent Bouneb professeur de physique et Monsieur Yann Berthaux professeur d’histoire-géographie, se compose de deux parties.

En effet, puisque cet atelier a lieu sur l’heure du midi, chacun apporte son repas et mange tout en discutant de ce qui se passera durant dans la deuxième partie. Celle-ci dépend des séances. Comme nous le disent les élèves, «Soit c’est de la théorie, soit c’est de l’observation, mais ce qui est bien c’est qu’on n’est pas obligé d’avoir des connaissances puisqu’on apprend sur le coup ce qui fait que l’atelier est ouvert à tous». Ce jour-là, l’observation était possible puisqu’il ne pleuvait pas et c’est pourquoi les jeunes passionnés tous joyeux se sont rendus dehors afin d’observer le ciel. Depuis quelques temps, le groupe possède un télescope et une lunette astronomique et les Copernic en herbe se sont fait une joie de procéder au montage du premier sans l’aide des professeurs qui savent que les jeunes sont devenus autonomes. Grâce à cet outil, ils ont pu observer pendant une dizaine de minutes le ciel. « La seule chose que nous n’apprécions pas dans cet atelier», nous confient à la fois les professeurs et les élèves, « c’est le manque de temps. Cela nous oblige à faire de toutes petites séances alors que nous aurions besoin d’au moins deux heures». Mais ils ont trouvé une solution à ce problème puisqu’ils se rencontrent désormais en dehors des cours, comme ce vendredi soir où ils ont pu observer les planètes pendant plusieurs heures. «Nous sommes arrivés par hasard et nous sommes restés par amour, ce sera sûrement votre cas» : c’est le message de deux jeunes élèves de Terminales L à toutes celles et ceux qui se joindront dans le futur à l’atelier.

Si vous voulez assistez à une de leur réunion, vous en aurez l’occasion durant la journée des portes ouvertes qui se déroule le 23 mars puisque le Club aura son propre stand.  

Gabrielle OLLU