La matinée Demain, J’agis pour l’environnement

Les intervenants à cette matinée de sensibilisation à l’environnement sont (de gauche à droite) M. Kahled Bouneb, M. Didier Paillard, Père Thierry Leroy, Mme Muriel Hericher et M. Pascal Machu.

Le mercredi 13 novembre a eu lieu la journée des Terminales qui s’intitule “Demain, j’agis pour l’environnement”. Elle concerne tous les niveaux du lycée puisque les Secondes et les Premières y participeront aussi dans les jours à venir. Mise en place à l’initiative du chef d’établissement secondé par monsieur Khaled Bouneb et monsieur Bruno Roza ainsi que par un comité de pilotage composé d’une vingtaine de professeurs, cette journée permet de sensibiliser les élèves sur la question de l’environnement en leur faisant voir l’opinion de plusieurs intervenants. C’est ainsi que la matinée a été divisée en deux.

Après le passage d’une vidéo réalisée par les Terminales de l’année dernière et une petite allocution de Madame Jocelyne Verguin que les élèves ont écoutées avec attention, c’est le Père Thierry Leroy qui a pris la parole. De cette manière, il a pu évoquer l’encyclique du pape nommée « LAUDATO SI » et l’expliquer en partie afin d’apporter une nouvelle vision de cette transition écologique et tout ce qu’elle implique car comme il l’explique “tout est lié”.

Puis, Monsieur Pascal Machu, vice-président de France Nature Environnement Seine-et-Marne, est intervenu afin de faire découvrir aux étudiants l’existence et le fonctionnement des smarts grids

 qu’étonnamment, très peu connaissaient. Visant à récupérer l’énergie des batteries des voitures, ils permettent de réguler la production d’électricité. Après cette exposition du fonctionnement des “réseaux électriques intelligents”, il a fait découvrir l’impact carbone de chaque énergie afin d’opérer des comparaisons et d’en déduire quelles sont les énergies les moins conséquentes au niveau de l’empreinte carbone.

Madame Muriel Hericher, adjointe au Maire de Meaux est venue compléter cet exposé en montrant aux étudiants ce que la ville de Meaux fait dans le but d’opérer une transition écologique qui touchent le plus de monde possible. Cette première moitié de journée était déjà très riche au niveau informationnel, et c’est pourquoi les élèves se sont vu accorder une petite pause où le BDE leur a offert des boissons afin de leur permettre de s’aérer l’esprit. Enfin, après ce moment où ils ont aussi pu échanger autour de ce qu’ils venaient d’apprendre, les Terminales se sont redirigés à l’intérieur du Théâtre afin d’écouter Monsieur Didier Paillard, ingénieur CEA et paléoclimatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE). Il leur a dévoilé et expliqué le fonctionnement des cycles du climat et l’impact que le CO2 a sur l’environnement.

Grâce à cela, les élèves ont notamment appris qu’il y a très longtemps, des hippopotames vivaient dans le désert du Sahara, ce qui n’est plus du tout possible aujourd’hui. Après tout cela, c’est autour d’une table ronde que l’intégralité des intervenants s’est réunie afin de répondre aux nombreuses questions des élèves qui étaient visiblement très intéressés par le sujet comme en témoigne l’affluence de nombreux petits papiers où étaient griffonnées leurs interrogations.

Ce que nous pouvons déduire de cette journée, c’est qu’il ne faut pas attendre que les autres changent afin de sauver notre planète, notre maison. C’est à chacun, à son échelle, d’intervenir pour tenter d’atténuer les conséquences de nos actes irresponsables. Ne rejetons pas sans cesse la faute sur les autres, agissons à notre niveau pour le bien commun afin d’offrir un avenir moins sombre aux générations futures. 

Gabrielle Ollu, TL