Le chant et les maths, ou comment vivre deux passions !

Nous sommes allés à la rencontre de monsieur Guillaume Etheve (professeur de mathématiques). Il nous raconte son expérience dans le chant et ses projets futurs dans le domaine musical.

Tout d’abord, il explique son expérience dans l’émission « The Voice ».

Dorine et Kassy : Quand avez-vous commencé à chanter ?

Guillaume Etheve : J’ai commencé à l’âge de 4 ans en accompagnant mon grand-père.

D : Qu’est-ce que vous a amené à faire The Voice ?

G : Un concours de Soul sur Paris où j’ai été repéré.

 

K : Quel souvenir avez-vous des auditions à l’aveugle ?

G : Un super souvenir, puissant émotionnellement parlant.

 

D : Et de l’émission en elle-même ?

G : Super programme qui met vraiment les gens en lumière.

K : Pourquoi avez-vous choisi Florent Pagny comme coach ?

G : C’était le premier à se retourner, c’était aussi déstressant d’une autre part.

D : Est-ce un bon coach ?

G : Excellent, dynamique, gentil et exigent. J’adore sa façon de voir et de concevoir le monde musical.

K : Vous êtes allé jusqu’à l’épreuve ultime, quel effet cela vous fait-t-il ?

G : L’épreuve ultime était le moment le plus intense de l’émission avec beaucoup de pression. Cependant, à ce moment-là on veut toujours aller plus loin donc avide de suite mais à la fois, on est conscient et heureux de la chance qu’on a.

Nous l’avons interrogé par la suite sur « Britain’s got talent », une autre émission à laquelle il a participé avec un groupe de gospel.

D : Comment les avez-vous rencontrés ?

G : Le gospel pour 100 voix est le plus grand gospel du Monde. J’ai été auditionné en 2013 devant un jury composé uniquement de chanteurs américains.

K : Combien de temps êtes-vous restés avec eux ? Les voyez-vous encore ?

G : J’ai fait deux tournées mondiales avec eux entre 2013 et 2017. Bientôt je repartirai pour une tournée en hommage aux 60 ans de la MOTOWN en 2019.

Après ses aventures dans diverses émissions, nous ne voyons plus de la même manière notre professeur à la voix de 3 octaves et demi.

D : Continuez-vous la scène ?

G : La scène est devenue mon premier boulot depuis 2014. Je parcours le monde entier en me produisant pour de gros évènements (soirées privées, mariage et réceptions de célébrités comme des artistes, des footballeurs …) L’enseignement et les mathématiques sont de vraies passions et cela recentre de rester dans un monde de responsabilités et pas uniquement fait de lumières. La pédagogie et la communication du savoir sont importants pour mon épanouissement.

K : Quand êtes – vous arrivez dans notre lycée ? Après les émissions ?

G : Je suis arrivé en 2017, c’est ma deuxième à BOSSUET. J’avais fait une pause dans l’enseignement mais ce monde me manquait trop.

D & K : Quels sont vos projets futurs ? (Album, single, tournée…)

G : Je prépare actuellement mon album avec une grande maison de disque. J’enregistre le soir entre mes centaines de copies… Je voyage toujours beaucoup de manière « express » pour des événements ponctuels avec mes musiciens…

Dorine Niay et Kassy Becard, 2nde bleue

Quelques suggestions du centre

un film : West Side story
un article de revue : TDC Imiter le chant des oiseaux
un site : BNF: Les voix ensevelies