Off the Beaten Track

Off the Beaten Track est la concrétisation d’une année de travail encadrée par Debbie Marchese et Julien Griveau. Ce mercredi 24 mai, le Glee club, composé d’une dizaine de chanteuses, a présenté son spectacle de chant devant une soixantaine de personnes.

On aimerait se contenter de dire « il fallait être là » parce qu’on vous assure que vous avez raté quelque chose de vraiment spécial.

Dans le cadre du projet Alycce, la totalité des chansons se réclamaient déviantes, liées les unes aux autres par des interventions de Madame Marchese, leur professeur. Des petites introductions très appréciées par les spectateurs, dans un anglais « volontairement lent et articulé, comme ça on pouvait tout comprendre » a remarqué une collégienne.

Que dire de ces chanteurs en herbe ? Si certains avaient eu quelques appréhensions, celles-ci ont été effacées dès les premières notes de Mad World de Tears for Fears entonnée par la magnifique Clotilde Rigaud.

Le public, conquis, a exigé un rappel et a été récompensé par deux reprises : Pumped up kicks de Foster the people chantée par les pétillantes Clothilde et  Gioia Zovwezo ainsi qu’ I don’t like Mondays de Boomtown Rats, interprétée par Charlotte Guimond avec une sensibilité étonnante. Les compliments n’ont pas manqué : « Leurs voix sont tellement belles, j’en ai des frissons ! » ou encore « Cette soirée est vraiment surprenante et fantastique ».

Les chanteuses, quant à elles, ont avoué de bon cœur avoir ressenti le trac traditionnel: « chanter, rien de plus stressant ! […] Mais la force du groupe nous pousse à nous lâcher et à être nous-même ».

Une autre a rajouté, un sourire entendu : « de toute manière, Julien nous avait à l’œil sur scène, prêt à rattraper la moindre fausse note. […] Il a été à nos côtés toute l’année autant pour nous encourager que pour nous corriger. D’ailleurs, il le dit lui-même, nous sommes un ensemble d’individualité pour former un beau collectif ! »

Mais le plus émouvant fut sans doute le discours de remerciement et d’adieu adressé à Debbie Marchese. La gorge nouée et les yeux brillants d’émotions, les élèves ont exprimé leur profond attachement à leur professeur: « Madame Marchese est plus qu’un simple professeur, elle est devenue une véritable amie. […] Elle a cru en nous et a repoussé nos limites et notre self-estime au maximum »

Après des applaudissements bien mérités, des larmes et des câlins échangés, nul doute que cette troisième édition du Glee club restera dans les mémoires…

Laure Chanfong, 1L