LE NOUVEAU SITE DE LA VISITATION A 20 ANS

EXPOSITION ANNIVERSAIRE

aff

Exposition sur les 20ans du site de la Visitation

En 1991, le chef d’établissement M. Guy Pican décide de réunir en un seul site l’enseignement primaire, secondaire, post-bac et technique. Ce qui paraissait infaisable il y a vingt ans est aujourd’hui notre quotidien, notre lieu de travail et d’étude.

Révolutionnaire à l’époque, la construction du site de Sainte Geneviève s’achève en novembre 1993, inauguré en présence du l’évêché Mgr Cornet et de quelques hommes politiques comme le sénateur de Seine- et- Marne M. Jacques Larché et le député du département, M Guy Drut.

En 2013, ce projet pharaonique placé sur le site de la Visitation, plus connu depuis 2008 sous le nom de « Lycée Bossuet », a eu vingt ans. Cet anniversaire a été organisé en août au CDI par les chefs d’établissement Mme Marie-Laure Grandgirard et Mme Corinne Vadée du lycée Bossuet et de l’école Sainte-Geneviève. Le passé était présent, et ce grâce aux nombreuses photos du chantier qui permettaient de retracer l’évolution du site de la Visitation, photos qui sont toujours visibles au CDI.

Ces vingt années qui séparent la naissance du site à nos jours, n’ont pas été monotones et monocordes. En effet, comme le souhaitait M. Pican, le lycée Bossuet reste vif et participe toujours à des évènements intercommunaux, comme les rencontres multi-sportives de la mi-septembre. De plus, le site ne cesse de s’élargir, offrant aux étudiants de nouvelles possibilités de stimuler les esprits comme la salle de musique ou de théâtre, dont les représentations ponctuent l’année scolaire. On se souviendra par ailleurs de la représentation du Nez de Gogol ou du défilé de mode en fin d’année 2012-2013. Cet anniversaire de la Visitation a permis par ailleurs d’inaugurer les nouveaux réfectoires, assurant aux élèves un cadre agréable pour la pause déjeuner, ce qui s’accorde ainsi avec l’ensemble du lycée Bossuet dont l’architecture assure aux quelques 2.000 étudiants des cadres de travail spécifiques au niveau d’étude.

Tracy PEDRO  élève de Khâgne

Photo 015 Photo 005 Photo 012 Photo 008

POÉTIQUE DE L’OBJET par Yves Noblet

La poétique de l’objet

Un artiste au CDI du lycée Bossuet

obj

« Nous voilà aux prises avec les casseroles, les brocs, les caisses de bois blanc … un caillou, une herbe – écrit Francis Ponge – Voilà des objets à qui nous demandons, car d’eux nous savons l’obtenir qu’ils nous tirent hors de la nuit. »

C’est à cette approche du monde sensible, à cette lumière que nous ont convié les toiles et les gravures qu’Yves Noblet a prêtées au lycée durant près de six semaines. Autour de son œuvre et avec le précieux concours de la revue Conférence les documentalistes ont rassemblés des textes et des œuvres susceptibles d’accompagner nos lycéens tout au long de leur visite.

Les yeux grands ouverts et le crayon à la main, tous les élèves ont parcouru l’exposition. Au final, ils ont réalisé un dessin, écrit un texte et surtout emporté un peu de cette lumière.

expo obj 30 023               expo obj 30 017

AUTOPORTRAIT par Yves Noblet

 

Autoportraits et autres figures

Un artiste au CDI du Lycée Bossuet

affiche expo portrait

C’est dans une volonté d’ouverture culturelle et de découverte de l’art contemporain, que le chef d’établissement du lycée Bossuet, madame Marie-Laure Grandgirard, et l’équipe de son centre de documentation ont invité le peintre Yves Noblet à accrocher une série d’Autoportraits dont la réalisation court sur plus de 40 ans.

Yves Noblet a retenu pour le CDI une trentaine d’autoportraits, peintures, pastels et estampes, qui sont, à l’heure de Facebook, de Myspace et des blogs, autant d’occasions pour les élèves de s’interroger sur l’art de s’observer, de se décrire et de se peindre, autrement.

Pendant tout un mois, du 15 mars au 15 avril, les lycéens des lycées Bossuet et Jean Rose, ainsi que les élèves des classes de 3ème du Collège Ste Marie ont visité cette exposition accompagnés de leurs professeurs de français ou d’arts plastiques.

Après une courte introduction sur l’histoire de l’autoportrait, les visiteurs ont découvert, au travers d’un parcours critique, les œuvres originales d’Yves Noblet ainsi qu’un ensemble de gravures de Ra’anan Levy aimablement prêté par la revue Conférence. Au final, les élèves ont réalisé leur propre autoportrait, soit par écrit, à l’aide d’un questionnaire à la Proust, soit par le dessin, en laissant ainsi au CDI, une trace d’eux-mêmes puisque leurs œuvres ont enrichi l’exposition au fur et à mesure de leur passage.