Archives par mot-clé : Environnement

ZOORASSIC PARK

A LA DÉCOUVERTE DU ZOO DE BEAUVAL ou comment terminer l’année de façon festive tout en réfléchissant à des enjeux écologiques majeurs.

Vendredi 1er juin, pour leur sortie de fin d’année, les classes de 2nde verte et 2nde marine ont visité le zoo de Beauval à Saint-Aignan dans le Loir-et-Cher.

Cette visite avait pour but de faire prendre conscience aux élèves que les zoos peuvent servir de réserve, de refuge, afin de préserver les espèces en voie de disparition ou en danger telles que les tigres blancs, les rhinocéros ou encore les pandas géants. La condition ? Les animaux doivent évoluer dans un environnement soigné, propre et adapté.

Tout au long de la journée, l’ambiance a été excellente, les élèves ont donc profité d’un moment de partage et de réflexion sur le devenir de notre planète, la survie des espèces menacées, sur le monde qu’ils désirent habiter.

 

 

 

 

Quelques suggestions du centre documentaire :

Un livre : * Le changement climatique. Une Nouvelle ère sur la Terre. * 10 défis pour la planète

Un site : *  Le risque inondation

Les espèces menacées

 

EDD : Visite du Musée des peintres de la Nature

    Jeudi 28 mai, dans le cadre de l’Education au Développement Durable (EDD), deux classes de seconde du Lycée Bossuet ont eu l’opportunité d’aller au musée départemental des peintres de Barbizon

.DSCN0532 DSC_0450

Quand on ne connait pas ce que fut ce qui se nommait « l’école de Barbizon », la relation avec l’EDD n’est pas évidente. Et pourtant ! En effet, les élèves des secondes Bleu et Argent, ont découvert que c’est à Barbizon que s’installèrent en 1825 les premiers artistes français qui peignirent la nature « in vivo ». Jusqu’alors cette nature était reléguée, au mieux, au second plan des œuvres. Le paysage était alors considéré comme un genre mineur. Dans la tradition académique de l’époque, l’inspiration était cantonnée à trois thèmes : la mythologie, la religion et les grands hommes. Ne servant qu’à mettre en évidence le sujet principal, la nature était donc peinte dans les ateliers à partir de souvenirs ou de l’imaginaire des peintres. En rupture avec cet académisme, et aidé par l’apparition des couleurs en tube (ce qui facilitait beaucoup la possibilité de sortir des ateliers) des peintres comme Jean-Baptiste Camille Corot, Charles-François Daubigny, Jean-François Millet et Théodore Rousseau décidèrent prendre la nature elle-même comme sujet de leurs peintures. Recherchant de beaux paysages, ils sortent des villes et découvrent la forêt de Fontainebleau. Le premier village (Chailly en Bière) étant trop éloigné du lieu principal d’inspiration de ces artistes, ils décident de s’installer dans un hameau d’une centaine d’âmes : Barbizon.

DSCN0500

Là, l’épicier les accueille, transformant peu à peu sa maison en un lieu de résidence sous l’appellation de « l’auberge Ganne » qui accueille aujourd’hui le musée visité par les lycéens de Bossuet. Durant près de 50 ans (de 1825 à 1875), plus d’une centaine de jeunes peintres viendront participer à cette révolution de la peinture française. De cette époque, le tableau le plus connu restera peut-être le fameux Angélus de Jean François Millet peint en 1857.

Angelus

Mais au-delà d’une production artistique, les paysagistes de Barbizon ont marqué à jamais la peinture française et mondiale. En effet, leurs études et tableaux d’une nature à la lumière changeante influencera en profondeur des membres du futur groupe des impressionnistes. En 1863, des jeunes peintres tels Monet, Sisley, Bazille… viennent en effet à Barbizon pour y rencontrer les grands maîtres de l’époque, et Monet peindra au printemps de cette année là son fameux « le déjeuner sur l’herbe » à Chailly en Bière (village à moins de 3 Km de Barbizon). Désormais de renommée mondiale, Barbizon est un lieu de « pèlerinage » pour peintres amateurs ou non qui souhaitent marcher dans les pas de leurs illustres prédécesseurs qui ont eu l’audace de mettre la nature à sa juste place : la première !

Jacques Nédellec

Journée EDD au Lycée Bossuet 14 Mars 2014

mur

Tout au long de la journée, du 14 Mars 2014

Des animations se sont déroulées au Lycée

Autour de la COLLECTE de denrées non-périssables – Hall de la permanence 2

Sensibilisation au GASPILLAGE – Hall de restauration

 ¬FLASH-MOB ¬ Allée centrale, sur le temps du midi.

MUR de SOLIDARITE – Hall de la Permanence 2

 ¬TABLE RONDE ¬

Organisée par le Comité de pilotage de l’EDD

Salle I.100 de 10h30 à 15h50

Autour du Secours Catholique, Des Restos du Cœur, du CCFD Terre Solidaire,de L’Ordre de Malte, du Père Patrick et d’élèves de 2 Violette.

Tous nos remerciements à nos élèves, au chef d’ établissement, Mme Grandgirard et à tous les intervenants qui ont  fait de cette journée une réussite.

Le Comité de Pilotage