Archives par mot-clé : orientation

RENCONTRE AVEC LE SUP

Etudes d’Histoire et d’Anglais

Chloé S. étudiante en deuxième année de licence d’Histoire à la Sorbonne

le 15 février, Chloé est intervenue face à nos lycéens pour leur parler de la double licence Anglais Histoire, du rythme soutenu des CM et TD* et a insisté sur l’élément fondamental l’organisation. Elle nous a dit qu’en Terminale ES, elle avait fait le choix d’une double licence car les deux matières l’ intéressaient. Aujourd’hui en deuxième année, elle a choisi finalement l’histoire et envisage de devenir professeur d’histoire au lycée ou à l’université. Elle y réfléchit encore…. Les Terminales littéraires ont beaucoup questionné Chloé et l’ont remercié très chaleureusement pour ses conseils avisés. Très bonne continuation et Merci !

*Cours Magistraux et Travaux Dirigés

RENCONTRE AVEC LE SUP : Etudes d’ingénieurs

Alexis, en 1ère année, Bastien et Orianne en 2nde année, étudiants à l’UTT de Troyes en études d’ingénieur.

Le 28 janvier 2019, trois de nos anciens élèves (Orianne Brodar, Bastien Kohlmuller et Alexis Tharreau) nous ont présenté leurs études et la vie étudiante à l’Université de Technologie de Troyes (UTT), l’une des trois Universités de technologie de France.

Les étudiants préparent un diplôme d’ingénieur en 5 ans, qui leur assure une embauche quasi immédiate. L’admission se fait par l’intermédiaire de Parcoursup et un entretien sélectif. Les deux premières années permettent à chaque étudiant de construire son profil en choisissant les matières qu’il veut apprendre. Le choix du cursus dès le début des études est la grande originalité de l’Université de technologie. Le choix d’une branche se fait en troisième année, comme par exemple Génie mécanique ou Informatique et systèmes d’information.

Journée portes ouvertes le 9 mars à Troyes

RENCONTRE AVEC LE SUP : Etudes de Journalisme

Théo Damiens, étudiant en 3ème année de journalisme à l’ISCPA, entouré de lycéennes passionnées par le journalisme.

Dans le cadre des Rencontres avec le Sup, Théo Damiens un ancien élève du lycée Bossuet futur journaliste, est venu parler de son parcours. C’est devant des élèves très intéressés qu’il a fait part de son histoire avec beaucoup de passion. C’est ainsi qu’il raconte avoir fait toute sa scolarité dans l’Enseignement Catholique Meldois, et être arrivé à Bossuet en seconde. A cette époque, il savait déjà qu’il voulait être journaliste, bien que conscient des difficultés du métier. Durant sa Terminale ES, qu’il effectue à 16 ans, il demande néanmoins à être admis en faculté d’histoire sur APB, l’ancêtre de ParcourSup, ce qui ne l’empêche pas de passer le concours de journalisme la même année. Il est accepté et il intègre donc l’ISCPA en 2016. On l’y prépare au cross média, à la radio, au format court ainsi qu’au web journalisme. «C’est un métier très enrichissant bien qu’il soit exigeant» nous dit-il. Enrichissant car il apprend à être autonome dans son travail mais aussi à être polyvalent. Exigeant car il faut vraiment être ponctuel, efficace et  toujours savoir ce qui se passe dans le monde. «On ne fait pas du journalisme par défaut, il faut vraiment aimer ça» confesse-t-il. Puis, le sujet de l’objectivité dans le journalisme a été abordé et c’est alors qu’il explique qu’«elle n’existe pas chez un journaliste, ce que l’on peut dire dans un article est forcément influencé par son propre point de vue». Ces déclarations portent directement la conversation vers les fake news. Comment reconnaître les vraies informations des fausses ? Telle fut la question posée, ce à quoi Théo a répondu : «C’est toujours les sources qu’il faut vérifier !» Cette rencontre s’est terminée par une petite photo des lycéennes présentes avec Théo et les adresses-mails ont été échangées afin qu’il puisse répondre à leurs éventuelles questions et particulièrement sur Sciences-Po qu’il compte intégrer l’année prochaine.

Gabrielle Ollu, 1L

SOIRÉE PRÉPA

Cette année la rencontre entre anciens et nouveaux khâgnes et hypokhâgnes s’est déroulée le 18 janvier.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle rencontre est organisée puisqu’elle a lieu quasiment chaque année. Celle-ci était particulièrement chaleureuse et conviviale et elle a donné lieu à des retrouvailles assez émouvantes entre des amis qui ne s’étaient pas vus depuis longtemps. Louis-Marie a même pris la pose avec son costume venu tout droit de Saint-Cyr.

Louis-Marie fier, à l’Ecole de Saint Cyr en tenue officielle.

Tous s’accordent sur le fait que revenir au Lycée Bossuet est une formidable occasion de se remémorer ces moments passés en ces lieux. Les élèves et les anciens ne sont pas les seuls à être enthousiasmés, leurs professeurs se joignent également aux démonstrations de joie en partageant la fierté qu’ils éprouvent envers leurs anciens élèves qui ont si bien suivi leurs conseils.

Louis-Marie entouré de ses futurs camarades, Alban et Louis, en Khâgne qui souhaitent le rejoindre à St Cyr l’année prochaine.

Puis l’heure des présentations est venue, et les dix anciens ont pu faire part de leurs parcours respectifs chacun à leur manière, certains n’hésitant pas à mêler l’humour à leur présentation.

Les dix anciens de la Prépa Bossuet, heureux de revenir raconter leur parcours aux plus jeunes.

Agathe, une ancienne, est l’exemple parfait d’une élève sérieuse puisqu’elle a réussi à intégrer Sciences Po et qu’elle est maintenant en stage à l’Oréal. D’autres sont restés dans le domaine littéraire comme le prouve Juliane actuellement à Paris IV et qui étudie l’Histoire et le Latin. Comme nous l’a dit Mélanie, une hypokhâgne : «C’était très intéressant et enrichissant de voir ces différents profils». Tous se sont finalement réunis autour d’un petit goûter afin d’échanger avec l’ancien dont le parcours les intéressait le plus tout en prenant soin de garder le contact avec lui grâce aux réseaux sociaux. Beau parcours et belle réussite à tous !

Gabrielle Ollu 1L

RENCONTRE AVEC LE SUP : Informatique

Quentin Attal, étudiant en 2ème année d’un master expert informatique à SUPINFO et Danaé Bigot, dans la même classe également à SUPINFO.

Les lycéens écoutent les conseils avisés des deux étudiants.

Le 18 janvier 2019, un ancien élève Quentin Attal et une camarade Danaé Bigot, nous ont présenté SUPINFO, école préparant des diplômes dans quatre domaines dont Informatique et Communication et média. Elle possède des campus dans toute la France et à l’étranger. Nos deux étudiants ont choisi l’informatique à Paris (Tour Montparnasse). Les diplômes préparés : bachelor of Science (3 ans) et master of Science (5 ans). Les cours, les projets en groupe et les stages en entreprise permettent de former des ingénieurs compétents dans tous les métiers de l’informatique.

L’inscription se fait sur dossier, hors Parcoursup. Les dates des journées portes ouvertes : 12 février, 15 mars, 18 avril et 14 juin 2019.

ment…