Archives par mot-clé : pastorale

BRUNOR , de retour à BOSSUET

Ce jeudi 16 janvier, le journaliste et dessinateur et illustrateur de bandes dessinées Bruno Rabourdin, dit Brunor a rencontré les lycéens en Terminale S de Bossuet

Brunor, invité exceptionel au rendez-vous Spi’zza, qui fait son retour également en ce début d’année encadré par Mme Delphine Coignard, animatrice pastorale et Mme Florence Moussu, professeur d’Histoire-Géographie a échangé avec les lycéens autour des questions existentielles.

Article à venir…

Vous pouvez consulter et emprunter les »indispensables » de Brunor au CDI

Si vous souhaitez en savoir plus, voici son dernier ouvrage WWW.JÉSUS QUI ?

TÉMOIGNAGE DE VIE

M. Laurent GAY est venu témoigner de son parcours de vie les 8 & 9 janvier 2020

Nous avons recueillis pour vous les impressions à chaud des élèves de Premières venus l’écouter et échanger avec lui.

“Très impactant”, “consterné” 

“Je me suis senti concerné, très bien expliqué”. “Il s’est mis à mon niveau pour parler.” 

“Cela nous a touché”  “Son discours redonne de l’espoir.” 

Nous avons rencontré Laurent Gay. Cet ancien toxicomane est devenu dépendant à la drogue à cause d’une enfance difficile. Malgré son sombre témoignage et son parcours compliqué, il a su nous transmettre sa soif de vivre, son expérience et sa détermination à s’en sortir. Sa conférence nous a énormément touché car il s’est mis à nu, il a parlé avec honnêteté et franchise. Nous avons été bouleversés, il a su capter l’attention de chacun.  Il finit son témoignage en nous valorisant : “Vous êtes de belles demeures.” et en nous avertissant “Il y a du bien en tout le monde, chacun choisit de faire du bien ou du mal” 

Les élèves de 1ère Rouge 

Quand Générosité rime avec L’Arche La Ruisselée

Début septembre, lors de la journée d’intégration, les 1000 élèves du lycée ont couru au profit  de l’Arche la Ruisselée, un établissement médico-social qui accueille et propose une vie partagée à des personnes avec un handicap mental.

Les résidents de L’Arche La Ruisselée et nos élèves

Ce cross solidaire a rapporté la somme de 9463 euros et le 11 décembre à l’occasion de la remise de ce chèque, Yann Convert directeur de la Ruisselée et Aude responsable de l’atelier occupationnel accompagnés de trois résidents Samuel, Véronique et Chantal, sont venus rencontrer les élèves de seconde et parler de leur quotidien et de leur projet de vie. Notons qu’à cet instant le don du lycée s’est transformé en échange car les résidents avaient confectionné des biscuits et des bougies et surtout apporté avec eux leur tendresse et leur joie de vivre.

Beaucoup d’émotion donc et de valeurs que les uns et les autres ont partagé sous le signe de l’amitié et de la richesse du cœur.

Merci !

Delphine Coignard, pastorale scolaire

De Taizé… à Meaux !

Mardi 2 Avril, dans le cadre de parcours Spi’zza, invité par Delphine Coignard et Florence Moussu, le Frère Andras est venu de Taizé pour passer la journée avec les jeunes de Bossuet.

Frère Andras est hongrois, cela fait 16 ans qu’il est à Taizé (ville située entre Macon et Chalon). Taizé est une communauté de 90 frères de 30 pays différents (Indonésie, Inde, Chili, etc.). C’est une communauté monastique. Leurs journées  sont rythmées par la prière commune, le travail et le temps de silence.

Chaque année ils reçoivent près de 80.000 jeunes de nationalités différentes. Les semaines de rencontre font parties de la vie des frères. Ces semaines permettent aux adolescents le dépassement de soi, la rencontre avec soi-même, la prière et le partage avec les autres. C’est dans cet esprit de partage que nous avons entamé le dialogue avec frère Andras :   

Elève : Comment avez-vous rejoint les frères de Taizé ?

Frère Andras : A 17 ans, après le lycée, je ne savais pas quoi faire de ma vie. J’ai entendu parler de Taizé, j’y suis donc allé par curiosité. Je suis resté au début deux semaines, puis je me sentais bien alors j’ai dit pourquoi pas un mois. Et, je me sentais toujours aussi bien, alors j’ai pris la décision de y rester pour toute la vie. J’aime ce lieu car on y transmet des valeurs et je désire continuer ainsi.

Elève : Comment se passe les échanges entre les protestants, les catholiques, les orthodoxes ou d’autres religions ?

F. A : Même si les traditions, les cultures, les religions, les pays sont différents tout se passe bien. Certains jeunes ne sont pas chrétiens pourtant ils viennent quand même. Ce qui permet une ouverture d’esprit, ils partagent des expériences et principalement un enrichissement humain et personnel.

Le frère explique qu’il a une vie particulière qui peut surprendre et à laquelle il n’avait pas songé quand il était jeune. En effet, il n’a pas de famille, ni d’enfants. Il s’est engagé dans la communauté et pour lui, cela signifie que c’est un renoncement à la vie familiale. Pourtant, une élève ne comprend pas pourquoi le frère n’a pas de famille car c’est important dans la Bible. Le frère dit que Dieu l’a appelé et qu’il a le désir de vivre ainsi.

Elève : Pourquoi avez-vous choisi cette vie et pourquoi Taizé en particulier ?

F.A : C’est un lieu où j’ai fait des rencontres essentielles qui ont donné un sens à ma vie. J’y suis heureux.

« La diversité permet de partager encore plus ensemble »

C’est sur cette parole que le frère Andras nous a remercié pour notre écoute et notre accueil en  nous souhaitant une bonne continuation dans notre vie d’étudiant.

Dorine Niay, 2nde bleue