Archives par mot-clé : solidarité

Tous unis contre le Sida

 

    

Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le sida, les élèves de seconde ont participé à un concours. En effet, le but était de réaliser une affiche pour le Sidaction, avec un bandeau et un slogan original. Chaque classe s’est dépassée et leur travail s’est bien fait ressentir au travers d’affiches débordantes d’originalité. Ainsi, le vendredi 1er décembre, Mme Verguin, accompagnée de plusieurs professeurs, s’est rendue dans le couloir des labos afin de prendre connaissance des productions de chacun. Après dépouillement des votes, ce sont les 2ndes marine (affiche n°9 ci-dessous) qui ont remporté le premier prix avec une affiche à la fois amusante et travaillée. Toutes nos félicitations aux participants qui se sont investis dans un projet engagé et nous ont offert ces superbes productions.

Et n’oubliez pas : « Enfile ton gant, protège ton sang !!! »

Svetlana Lamic, 2nde

Donnons une valeur solidaire à nos achats !

Tel est l’objectif de l’Echappée Solidaire. Cette boutique éphémère est un véritable lieu de rencontre et de vie avec un supplément d’âme. Entre convivialité et solidarité, je vous propose de découvrir ensemble ce beau projet.

La boutique

Ouverte du 14 novembre au 23 décembre et tenue par Madame Françoise GREUZAT, l’Echappée Solidaire est basée sur le commerce équitable, le développement durable et le financement participatif. Des produits alimentaires BIO ainsi que des objets artisanaux y sont présentés en suivant la règle des quatre B :

BIO : les produits sont cultivés sans agents polluants et protègent donc l’environnement.

BON : en respectant le côté bio, les produits sont meilleurs, non seulement pour la terre mais aussi pour notre santé car plus naturels.

BEAU : les objets artisanaux résultent d’un savoir-faire que les artisans s’évertuent à faire perdurer au fil des générations. C’est cette maîtrise unique qui donne cette beauté à leurs créations

BIEN : en participant au projet, je fais une démarche humaine et universelle.

Ainsi, derrière chaque achat, il y a un acte citoyen du monde. Je ne suis plus un consommateur, mais un consom-acteur ! Continuer la lecture de Donnons une valeur solidaire à nos achats !

« La planète est une patrie… »

« La planète est une patrie et l’humanité, un peuple qui habite une maison commune » Pape François

– Qu’est-ce que le marché équitable ?
A la différence du commerce international, le commerce équitable permet à l’acheteur et au producteur d’être bénéficiaires. Le but est de mettre l’Homme au cœur de l’économie et de faire en sorte que producteur et consommateur conservent leur dignité. Le consommateur devient consom´acteur car les achats qu’il fait ici change la vie des producteurs là-bas. Par un acte tout à fait banal l’acheteur fait une bonne action, mais ce n’est pas de la charité !

– Pourquoi acheter des produits du commerce équitable ?
Pour mettre en lumière des petits producteurs. Pour consommer des produits sans insecticide et sans pesticide. Pour donner les moyens aux pays de se développer selon leurs besoins (principe de subsidiarité). Pour valoriser les cultures et le savoir-faire et surtout acheter des produits qui ont un label !

– D’où viennent ces produits ?
Plusieurs associations étaient présentes :
« Aux quatre coins du monde » avec des produits issus du Pérou. « Artisanat Tokombéré » avec des produits du Cameroun. « Artisans et monde » avec des produits du monde entier. Et enfin l’AMAP, association nationale de petits paysans, avec des produits agricoles.

Continuer la lecture de « La planète est une patrie… »

Rencontre avec Madame Thi-My Gosselin

 

Au lycée Bossuet pendant la semaine de la solidarité madame Thi-My Gosselin est intervenue au foyer pour partager son histoire et ses sentiments sur les évènements récents avec les élèves.
Madame Thi-My Gosselin est une femme dont l’histoire vaut le détour. Née au Vietnam elle y passe toute son enfance. Là-bas elle connait la guerre ainsi que la violence physique et morale. À l’âge de 15 ans elle fuit son pays avec sa famille et d’autres membres de la haute société dont à la mise à prix des têtes des grandes familles. Elle raconte qu’après leur fuite sa famille choisit de s’installer en France. Elle est alors âgée de 17 ans et ne sait dire que trois mots en français : bonjour, au revoir et merci. Elle ne peut donc communiquer aisément avec ses camarades et prend conscience que la langue peut être un terrible barrage.

Depuis la rentrée, 48 élèves du lycée prive Bossuet, à Meaux, suivent des cours de la langue des signes, dispensés par l’association Signes et paroles, présidée par Thi-My Gosselin (en photo seule)

C’est donc naturellement qu’aujourd’hui elle aide les sourds et ceux qui entendent à communiquer en enseignant la langue des signes.
Le 13 Novembre de tragiques évènements ont eu lieu à Paris qui ont secoué le monde entier. Les blessures ne sont pas encore pansées mais la discussion est déjà ouverte. Et c’est parce qu’elle a vécu la guerre qu’elle souffre particulièrement de ce qui s’est passé à Paris. Elle précise enfin que les responsables de cette attaque sont aveuglés par leur propre ignorance et que ces évènements ne doivent pas diviser mais unir les peuples du monde.
Avant d’être français, syrien, catholique ou bouddhiste nous sommes des êtres humains.

PS: Les lycéens de Bossuet passent l’option langue des signes au bac

Daphné Greiner TES bronze