THÉÂTRE

Si Marianne avait été sensible à l’amour de Coelio ? Celui-ci ne serait probablement pas mort et Les caprices de Marianne
Afficher l'image d'origine
ne seraient donc plus un drame romantique. C’est sur un volcan et dans un décor absolument chaotique (chaises renversées, ballons éparpillés, etc.) que les élèves ont vu évoluer Marianne, Octave, Claudio jusqu’à la fin inéluctable du pauvre Coelio sur la scène du théâtre de la Tempête mercredi dernier.
A la sortie tous sont ravis « c’était la première fois que je voyais jouer un drame romantique et le jeu des acteurs m’a beaucoup plu » nous confie une élève de théâtre.

 

Aurore Zeghouani HPK