Voyage d’étude sur Auschwitz 2018

Projet pédagogique: Le thème  donné par le conseil régional pour l’année 2018 :

« Vision des camps d’Auschwitz-Birkenau par les jeunes franciliens ».

Nos élèves de Première vous livrent leurs émotions après avoir été au Mémorial de la Shoah, puis à Auschwitz visité les camps.

Des visages étalés sur les murs, des visages sans identité, non identifiés.

Ils nous rappellent le massacre commis sur un peuple comme un autre qui n’avait rien demandé. Qui s’est retrouvé emprisonné contre son gré. Ces visages dont personne ne sait l’identité sont accrochés en attendant d’être retrouvé.

On a l’impression qu’ils n’appartiennent à personne, semblable à des peintures mais ce sont bel et bien des humains à qui on a ôté la liberté.

Un visage représente une personne, mais il y en a tellement qu’on n’en a plus l’impression. Ces personnes sont comme nous, une seule différence notable, elles ont été assassinées.

San C.

______________________________________

22 novembre 2017, après avoir marché dans une grande partie du camp d’Auschwitz-Birkenau, je suis arrivé avec mon groupe devant le lac des Cendres où une minute de silence a été prononcée.

Durant cette minute de silence, j’ai pu observer ce lieu, et me remémorer tous les évènements horribles et inimaginables qui se sont déroulés ici ; je me suis aussi rappelé de tous les malheurs qu’ont dû endurer ces pauvres gens déportés dans ce camp d’extermination ainsi que dans quelles conditions vivaient-ils. Pendant cette minute, tout le monde a été très respectueux. En effet, je n’ai entendu aucun bruit, et tout le monde a pu, je pense, se rappeler de l’horreur de ces actes du passé, et se souvenir de chaque victime décédée ici.

Ces personnes, parties de notre monde, avaient chaque jour une lueur d’espoir en pensant que si elles travaillaient et écoutaient correctement les ordres des SS, elles auraient une chance d’être libérées.

Ainsi, aujourd’hui, il ne reste plus beaucoup de témoins de ce massacre épouvantable, et c’est pour cela que nous devons être les témoins à notre tour de cet acte inimaginable afin que l’Histoire ne puisse l’oublier.

Paul

_______________________________________

De Drancy, de Pithiviers ou de Varsovie,

Ils ont été entassés dans plusieurs wagons,

Les uns contre les autres

Sans nourriture sans eaux et sans air.

Ils se demandaient tous,

Où ils allaient atterrir.

Le voyage durait plusieurs jours,

C’était affreux pour eux.

Ils pensaient l’horreur terminée,

Mais elle ne faisait que commencer.

Thomas F.

_______________________________

Il y a maintenant près de 3 semaines , nous étions recueillis autour du « Lac des cendres ». Durant la seconde guerre mondiale ce lac représenter l’endroit où les nazis jeter les cendres juives. Ce lac des cendres est l’une des choses qui m’a le plus marqué à Auschwitz de Birkeneau. Ce temps de recueillement devant ce lac , a pu nous faire prendre conscience du drame humain qui c’est produit. Cela restera un moment gravé dans ma mémoire… Ce lac m’a marqué par son histoire et par le temps d’arrêt à songer un instant.

Valentin C.

_______________________________

Nuit noire et glacée,

Mur gris et humide,

Trempé par la pluie,

Troué de balles,

Qui ont arraché la vie à mes frères.

Bouquets de fleurs,

Proche de nos cœurs.

Blottis contre l’horreur,

Lumière du souvenir,

C’est grâce à elle que la vie est là.

Elle demeure par ces bougies,

Qui ramènent à la vie,

Les esprits dans les familles.

Thomas F.

 projet encadré par les professeurs : Florence Moussu et Patrice Betbeder

Conseils & Découvertes

Livre: Pithiviers- Auschwitz, 17 juillet 1942

Film: Le fils de Saul de Laszlo Nemes

Site : La Shoah